Aïkidokas SDF à Herblay

Publié le 17 Janvier 2013

Avec l’hiver vient aussi le froid et les nombreux SDF sont les plus à plaindre car une nuit dans le froid est parfois l’enjeu d’une vie.

 

Je n’ai jamais souffert de la faim mais une fois il m’est arrivé de dormir dehors en hiver. C’était en Allemagne, devant les portes d’un aéroport fermé, en attendant le premier vol low cost du matin vers Paris. Quelques incompréhensions et de mauvaises dessertes m’ont obligé à attendre dans le froid après la fermeture du dernier bar et un regard intrigué et vaguement inquiet des tenanciers. Evidement, c’était dans une ville perdue au milieu de nulle part dont j’ai oublié le nom car le souvenir cuisant du froid m’est aujourd’hui encore trop clair.

 

paris-neige

 

S’abriter du vent autant que possible, ne laisser aucun morceau de peau à découvert, ne pas s’asseoir par terre, maudire son blouson, ses chaussures et ses gants, j’ai tout essayé, mais impossible de dormir. Fermer les yeux, oui, mais les rouvrir parce que de toutes façons, l’épuisement ne me permettait plus de lutter contre le froid. Et puis bouger, mais pas éternellement et ne pas pouvoir rester immobile sans craindre la pneumonie. Quatre heures interminables et je me suis assoupi sur un banc en métal de l’aéroport avec bonheur quand le service de ménage a ouvert les portes. J’en suis sorti indemne mais j’ai appris à respecter le froid et à m’en protéger.

 

coluche

 

La mairie d’Argenteuil a donc réquisitionné un de ses gymnases afin d’héberger ses sans-abris. Je suis heureux qu’ils aient cette chance qu’ailleurs ils n’auraient peut-être pas. Par chance, c’est aussi le lieu dans lequel Julien Coup donne ses cours d’Aïkido, ils auraient donc pu également apprendre à se défendre, mais les autorités en ont décidé autrement, Julien et ses élèves sont donc actuellement sans dojo fixe. C’est pourquoi nous les avons accueillis ce soir et que nous les accueillerons avec plaisir tout le temps que leur espace sera occupé par d’autres activités. Nous sommes d’ailleurs près à recevoir tous ceux dont le dojo est fermé cet hiver pour cause de générosité.

 


 

 

Rédigé par Issei Tamaki

Publié dans #Aïkido et Budo

Repost 0
Commenter cet article

Fabien 18/01/2013 01:20


Et nous acceuillerons ce week-end les courageux

Issei Tamaki 18/01/2013 22:17

Les courageux? Les passionnés plutôt ;)!
Bon stage à vous,
Issei