6 ans

Publié le 5 Septembre 2014

Six ans que je n’étais pas retourné au Japon. Bien entendu, je me souvenais parfaitement de l’aéroport et même de la piste d'atterrissage. Du vert présent sur la Terre entière mais qui conserve au Japon sa profondeur si caractéristique, je m’en souvenais aussi. Les Tengu de Kamakura, le métro de Tokyo, la ville, ses lumières, les odeurs et même la pluie, tout cela m’était familier et je pouvais retracer mon chemin en pensée avant même d’y être allé.

 

Mais avec le temps, j’en avais oublié le goût invisible et ne me restaient que des images mates. Comme un vieil album photo devenu poussiéreux qui grimpe les étagères et que l’on regarde un peu moins d’année en année. Je prendrai garde maintenant de ne plus laisser au temps l’opportunité de laisser s’effacer ces saveurs qui me sont si chères.

 

Sur les tatami en revanche, rien de tout cela. Ma plus grande période d’inactivité ne devant probablement pas dépasser les 5 jours depuis des années, j’ai pu profiter autant que possible des entraînements et des enseignements des maîtres Tada, Kono et Irie même si nous avons passé le plus clair de nos entraînements auprès de Maître Kuroda.

 

 

Tengu.jpg

Tengu

 

 

Je suis plus qu’heureux d’être de retour à la maison mais je dois dire que ces retrouvailles avec le Japon n’auraient pas été les mêmes sans la compagnie des membres du MasterTour qui leur ont apporté un parfum particulier, celui du rire et de l’amitié.

 

Merci ;-)!

 

 

 

Rédigé par Issei Tamaki

Publié dans #Aïkido et Budo

Repost 0
Commenter cet article